ON THE ROAD

Les valises de la famille Bach

La dynastie Bach, c’est aussi une histoire de femme… 

Pour ce nouveau programme, l’Ensemble Diderot s’allie à l’incandescente soprano Julie Fuchs, pour célébrer la figure d’Anna Magdalena. Cadette d’une famille de musiciens, Anna-Magdalena a reçu une solide formation de chant. Engagée en 1721 à la cour du prince Léopold d’Anhalt-Köthen, elle y rencontre Johann Sebastian Bach. La haute estime dont jouissait la jeune cantatrice se manifeste d’une part par son rang relativement élevé de “musicienne de chambre”, d’autre part par son salaire élevé ; elle recevait le deuxième salaire le plus élevé après celui de Bach et un salaire environ deux fois plus élevé que celui du musicien suivant !

 

Les pièces réunies dans ce programme voyageaient dans les valises de la famille Bach et pouvaient ainsi être jouées en petite formation par ses membres prestigieux : Jean Sébastien lui-même au clavecin, Wilhelm Friedemann au violon et Carl Philipp Emanuel à la flûte, Anna-Magdalena au chant et son frère Johann Caspar à la trompette.

Julie Fuchs soprano

Ensemble Diderot

Johannes Pramsohler violin & director

©+olivier+metzger_modds.jpeg

© Olivier Metzger

Anna_Magdalena_Bach.jpeg

Programme

Johann Georg Linike (c 1680–1762)

Sonata « Mortorium » à 5

Johann Sebastian Bach (1685–1750)

Cantata « Mein Herze schwimmt im Blut » BWV 199

***

 

Johann Sebastian Bach

Brandenburg concerto n. 5, BWV 1050a

Cantata « Jauchzet Gott in allen Landen » BWV 51

Écouter

ADX11204_cover_3000.jpg
© Edouard Brane 2.jpg

Dossier 

Trouvez plus d'informations dans notre brochure