ARMONICO TRIBUTO

Une nouvelle toile de fond pour le Quintette à cordes en sol mineur, KV 516 de Mozart

Retour aux sources

Les six quintettes de Mozart constituent un corpus incomparable de sa musique de chambre que seuls parviendront à égaler, quelques décennies plus tard, Schubert et Brahms. Mozart y trouve une formation idéale dans laquelle exprimer la quintessence de son génie: complexité harmonique, richesse polyphonique, soin apporté aux voix intermédiaires, lyrisme mystérieux etc. 

 

 Le quintette avec deux altos parait en vogue à Vienne chez ses contemporains (Ignaz Joseph Pleyel ou Michael Haydn) et pourtant il bénéficie déjà d’une grande tradition en Autriche et Allemagne du sud depuis des décennies. Mozart y a recourt dès l’âge de 11 ans. Comme la plupart des genres instrumentaux du XVIIIe siècle, il trouve ses racines dans la musique instrumentale du baroque italien, arrivée dans les pays germanophones par le Tyrol et Salzbourg, ville natale de Mozart. En s’appropriant les modèles anciens et en intégrant une tradition presque cachée, Mozart se révèle à nouveau être un précurseur de génie.

 C’est dans cette histoire que l’Ensemble Diderot s’ancre en éclairant le quintette KV 516 par des oeuvres composées près d’un siècle plus tôt par Muffat, Biber ou Weichlein. La richesse de la formation avec 2 violons, 2 altos et basse continue - portant en son sein des multiples possibilités de combinaisons - du “double trio” au quatuor avec soliste - permettait aux compositeurs d’alors d’explorer une plus large palette sonore et de nouveaux procédés compositionnels. Telemann, le magicien de l’instrumentation fait le lien entre le baroque et le classique dans ce voyage inédit dans 150 ans d’histoire de la musique.

© Edouard Brane 4.jpg

MOZART • BIBER • MUFFAT • WEICHLEIN • TELEMANN

Programme

Georg Muffat (1653–1704)

Sonata n° 2 en sol mineur (Armonico tributo, Salzburg 1682)

 

Heinrich Ignaz Franz Biber (1644–1704)

Sonata n° 1 en si mineur (Fidicinium Sacro-Profanum, Salzburg, 1683)

Romanus Weichlein (1652–1706)

Sonata n° 3 en la mineur (Encaenia musices, Op. 1, Innsbruck 1695)

 

Georg Philipp Telemann (1681–1767)

Sonata a 5 en sol mineur, TWV 44:33

 

***

 

Wolfgang Amadeus Mozart (1756–1791)

Quintette a cordes wn sol mineur, K 516

Adriana González et Iñaki Encina Oyón en répétition

Mozart-Lange_edited.jpg

Dossier 

Trouvez plus d'informations dans notre brochure